Sur quels actifs financiers investir ?

Les actifs financiers sont les placements les plus risqués. Très fortement liés aux valeurs mobilières, ils permettent d’investir avec la promesse de meilleurs performances, mais en prenant des risques de perte de capital. Voyons les différents actifs financiers sur lesquels investir.

J’ai toujours pensé qu’il y avait une différence entre placer son argent et investir son argent. En effet, lorsque vous placez votre argent, vous le mettez de côté. Vous épargnez pour vous protéger, en cas de besoin. Pour placer votre argent, vous avez, généralement, le choix entre différents livrets, le PEL, voire le fond en Euros de l’assurance-vie. Mais votre objectif peut être différent. Vous pouvez aussi avoir pour objectif d’investir sur le long terme. Dans ce cas, vous allez chercher à obtenir un meilleur rendement, voir de belles plus-values. Dans ce cas, vous allez vous intéresser aux actifs patrimoniaux plus risqués, mais à plus fort rendement. Vous pourrez donc vous tourner vers les actifs financiers. Il existe différents actifs financiers, généralement des valeurs mobilières. Alors que quels actifs financiers investir sur le long terme.

Les actions

L’actif financier le plus connu, et sans doute celui qui fait le plus peur, est l’action. Cette valeur mobilière est un actif qui offre de belles promesses. Mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Clairement, loin de l’image « spéculative » ou de rendements exceptionnels, les actions sont actif financier indispensable dans un portefeuille.

Concrètement, une action est une partie du capital d’une entreprise. En détenant une action d’une entreprise, vous en devenez propriétaire à hauteur du nombre d’actions que vous détenez. En tant que propriétaire, vous recevez une partie des bénéfices distribués, chaque année, sous forme de dividendes. Mais en contrepartie, votre capital n’est pas garanti. Si l’entreprise fait faillite, vous perdez vos actifs. Le cours de votre action dépendra donc de la santé financière et commerciale de l’entreprise, mais aussi de la confiance que lui porte les investisseurs, le marché. C’est pour cela que le cours d’une action peut être volatile.

A lire, sur le même sujet:  Qu’est-ce que le marché monétaire ?

Maintenant, que vous savez cela, à vous de voir si vous souhaitez investir en action. Il est possible d’investir en action, via un compte titre ou un PEA. Mais clairement, pour acheter des actions, il faut avoir le temps de suivre l’actualité et les cours de cette dernière. Alors, prenez le temps de choisir votre actif et investissez sur le temps long.

Investir en action sur un PEA

Découvrez le Plan d’Epargne en Action, le meilleur placement pour investir, durablement, en bourse.

Les obligations

L’obligation est un actif financier moins connu que les actions. De plus, ces dernières années, l’obligation avait perdue de l’intérêt. En effet, une obligation est une valeur mobilière un peu différente d’une action. Quand cette dernière est une partie du capital d’une entreprise, l’obligation est un emprunt de l’entreprise auprès des porteurs de l’obligation. Concrètement, lorsque investissez dans des obligations, vous prêtez votre argent à l’entreprise. Les banques et assureurs proposent régulièrement des émissions d’obligations à leurs clients.

Lorsque vous allez investir en obligation, vous allez donc prêter une somme d’argent, sur une durée donnée, à une entreprise. En échange, cette dernière vous versera des intérêts, tous les trimestres ou tous les ans. A l’échéance, ou avant, l’entreprise vous remboursera votre capital. Sur le papier, investir en obligation permet donc de garantir votre capital.

Pourtant, il existe bien un risque réel de perte de votre capital. En effet, si l’entreprise fait faillite, là encore, vous perdrez votre capital. Dans le même temps, si vous investissez dans des obligations avec un rendement de 2 %, mais que vous voulez vendre ces obligations avant l’échéance, c’est possible. Cependant, si un investisseur peut obtenir des placements à 3 %, il n’aura aucun intérêt à acheter vos obligations. Dans ce cas, il vous demandera une décote, et vous perdrez une partie de votre capital.

Les OPCVM

Nous venons de voir l’intérêt des actions et des obligations et leur importance dans les actifs financiers. Cependant, je pense qu’en lisant les lignes ci-dessus, vous vous posez encore une question. C’est bien tout cela, mais comment choisir la bonne action et la bonne obligation ?

A lire, sur le même sujet:  Tout savoir sur les actions et l’actionnariat

En effet, nous ne sommes pas des analystes financiers ou des experts des marchés financiers ( et ne croyez jamais ceux qui se prétendent l’être). La meilleure façon de réduire les risques de perte en capital et de ne pas se tromper est de répartir ses actifs, et donc les risque. A l’image de la maxime «  on ne met pas tous ses œufs dans le même panier », une OPCVM est un panier d’action.

Concrètement, une OPCVM, ou Organisme de Placement Collectif en valeurs Mobilières, est un portefeuille d’actions de plusieurs investisseurs. C’est-à-dire, qu’en tant qu’épargnant, vous allez investir dans des parts d’OPCVM, et non directement en action ou obligation. Les gérants de l’OPCVM vont gérer, de façon active, le portefeuille de cette dernière. Il s’agit donc d’un panier d’actifs financiers, gérés par des professionnels. Il vous suffit d’acheter des parts de ce panier et de regarder la valeur de vos parts évoluer.

Les OPCVM ont deux avantages :

  • Vous répartissez le risque sur différentes valeurs
  • Vous déléguez la gestion de vos avoirs à de véritables professionnels

Ces OPCVM peuvent être spécialisés sur des secteurs géographiques, des secteurs d’activité ou tout autre critère.

Il existe deux statuts juridiques d’OPCVM. Ce qui ne changera pas grand chose pour l’investisseur :

  • les SICAV : Société d’Investissement à Capital Variable
  • les FCP : Fond Commun de Placement

Les produits dérivés

Enfin, il existe un dernier actif financier. Cet actif est plus récent. Il s’agit des produits dérivés. Plusieurs types de produits dérivés sont disponibles sur les marchés. Ces produits sont des instruments financiers, sous forme de contrats, qui s’appuient sur une valeur sous-jacente. Ils peuvent répliquer un indice, le cours d’une action, voir l’amplifier. Les plus connus sont les trackers. Ces trackers permettent de répliquer, de façon très précise, les cours de l’actif sous-jacent. Il s’agit d’une solution plutôt intéressante.

Cependant, il existe des produits dérivés beaucoup plus risqués, qui ne sont pas conseillé pour un investissement sérieux ( nous somme ici plus dans la spéculation). Vous entendrez souvent parler des :

  • Options
  • Futurs
  • Warrants
  • CFD

Mais ces actifs ne sont vraiment pas recommandés si vous ne maîtrisez pas, parfaitement, les marchés financiers, et encore.