Comment comparer des contrats d’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un des placements préférés de français. Il est aujourd’hui possible de souscrire un contrat d’assurance-vie chez de nombreux acteurs comme les assureurs, les banques ou des courtiers en ligne. Mais comment comparer des contrats d’assurance-vie ?

Il n’est pas toujours simple de choisir le meilleur contrat d’assurance-vie. Et d’ailleurs, existe-t-il une assurance-vie meilleure que les autres ? La réponse est bien évidemment non. Pourtant, ces placements ont tous des spécificités qui correspondront plus ou moins à chaque épargnant. La grande difficulté est alors de choisir le bon contrat. Et ce n’est pas toujours évident, surtout quand la finance n’est pas une passion de tous les jours. Alors je vais vous proposer un petit guide, en 6 points, qui vont vous permettre de comparer différents contrats d’assurance-vie. Ces 6 points sont 6 critères qui seront identifiés et permettront de trouver le meilleur placement.

Les frais sur versement

Généralement, un des principaux sujets de négociation lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, concerne les frais de versement, ou de chargement. Les frais de versement, également appelés frais d’entrée, sont des frais que les compagnies d’assurance peuvent facturer aux titulaires du contrat, lorsqu’ils souscrivent à ce dernier. Ces frais sont généralement un pourcentage du montant que l’investisseur verse à la compagnie d’assurance et sont destinés à couvrir les coûts associés à la gestion et à la mise en place du contrat.

Ces frais de versement peuvent varier considérablement d’une compagnie d’assurance à l’autre, voire d’un contrat d’assurance-vie à l’autre. Ces frais peuvent être négociables selon le montant investi. Ils peuvent également être différents en fonction du type de fonds dans lequel l’investissement est effectué.

Je vous invite à demander le montant des frais de versement, avant de souscrire à un contrat d’assurance-vie, car ils peuvent avoir un impact significatif sur le rendement global de l’investissement.

A lire, sur le même sujet:  Comment rédiger la clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie ?

Les frais de gestion

Les frais sur versement ne sont pas les seuls frais, en assurance-vie. Les frais de gestion sont des frais récurrents facturés par la compagnie d’assurance pour la gestion et l’administration du contrat d’assurance-vie. Ces frais de gestion sont prélevés sous forme de pourcentage de la valeur de l’actif du contrat d’assurance-vie et sont prélevés chaque année. Ce pourcentage peut varier selon le contrat et les compagnies d’assurance. Vous devez bien les étudier car ils vont impacter, directement la performance de votre épargne. Dans le même temps, demandez bien si les performances indiquées sont brutes ou net de frais.

La diversité des fonds disponibles

Un contrat d’assurance-vie est une enveloppe permettant d’investir sur différents actifs. Pour cela, vous allez choisir entre différentes unités de compte, plus ou moins spécialisées dans certains actifs ou secteurs et plus ou moins risqués. Ces unités de compte sont des supports d’investissement investis dans des actifs financiers tels que des actions, des obligations, des fonds indiciels, des OPCVM, des ETF, des produits structurés, des SCPI, etc. Leur performance dépend de l’évolution de ces actifs et peut varier en fonction de la conjoncture économique.

Chaque compagnie d’assurance est libre de proposer les fonds qu’elle souhaite. Ces fonds peuvent être gérés en interne. Mais le contrat d’assurance-vie peut aussi être ouvert à des gérants externes. . Plus que la quantité proposée, regardez la qualité des fonds proposés.Il est important de comprendre les risques associés avant de prendre une décision d’investissement. Il est recommandé de consulter un professionnel pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle.

La qualité du fond en Euros

Comme nous l’avons vu, les unités de compte sont des fonds investis dans des actifs financiers tels que des actions, des obligations, des fonds indiciels, des OPCVM, des ETF, des produits structurés, des SCPI. Leur performance dépend donc de l’évolution de ces actifs et peut varier en fonction de la conjoncture économique, à la hausse comme à la baisse.

A lire, sur le même sujet:  A quoi sert l’assurance-vie ?

Pour ceux d’entre nous qui recherchent une garantie du capital, plus que des performances, la solution est le fond en Euros. Ce fond, proposé dans tous les contrats d’assurance-vie, garanti le capital investi et offre un rendement minimal.

La performance de ce fond en euros s’est régulièrement dégradée, ces dernières années, suivant la tendance des taux à long terme. Vous devez regarder le performance de ce taux, aussi appelé Participation aux Bénéfices, sur le long terme. Attention à ne pas céder à des taux booster qui ne sont que temporaires.

Les différents types de gestion possible

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance-vie, nous avons vu que vous pouvez avoir le choix entre différents supports d’investissements. Si certains d’entre nous sont autonomes dans la gestion de leur contrat, ce n’est pas le cas de tous les épargnants. Un bon contrat d’épargne doit vous proposer 3 types de gestion différents :

  • La gestion libre : Vous répartissez, et gérez, vous-même votre épargne entre les différents supports disponibles dans le contrat d’assurance-vie.
  • La gestion pilotée : L’assureur choisit les supports lui-même, en fonction de votre profil ( défensif, équilibré ou offensif).
  • La gestion sous mandat : Vous déléguez la gestion du contrat d’assurance vie à une société de gestion. Après avoir défini votre profil de risque, les gérants de portefeuille sélectionneront, en fonction des opportunités des marchés, les supports adaptés.

Les possibilités de sortie en rente viagère

Qu’est-ce qu’une rente viagère ? Une rente viagère est une conversion d’un capital en revenus réguliers à vie à une personne. Un contrat d’assurance-vie peut être transformé en rente viagère.

Le paiement de la rente viagère commence généralement à une date prédéterminée, qui peut être immédiate ou différée dans le temps. La rente est déterminée en fonction de plusieurs critères, comme l’âge du bénéficiaire, son espérance de vie, le montant du capital ou des primes investies, ainsi que les taux d’intérêt en vigueur.

Tous les contrats d’assurance-vie ne se valent pas pour bénéficier d’une rente viagère. Vous devez bien étudier les options proposées par chaque compagnie.