Comment sélectionner investissement immobilier?

Investir dans l’immobilier n’est pas sans risques. Entre le coût d »achat, la gestion du bien l’incertitude sur les revenus locatifs, la pertinence d’un projet doit être bien étudiée. Vous devez donc bien sélectionner votre investissement immobilier. Voici quelques précautions et conseils pour réussir votre investissement.

L’immobilier reste un des actifs patrimonial préféré des français. En effet, un patrimoine foncier vous permet de percevoir des revenus locatifs réguliers et de vous créer un patrimoine qui prendra, logiquement de la valeur avec le temps. Mais pour cela, vous devez acheter dans des quartiers en développement ou dans des zones urbaines en croissance. Enfin, certains investisseurs immobiliers peuvent bénéficier de certains avantages fiscaux. Investir dans l’immobilier permet donc de diversifier ses actifs patrimoniaux. Mais tous ces avantages ne seront optimisés, voire acquis que si vous sélectionnez votre bien immobilier avec sérieux. Voici quelques conseils.

Etudier le marché de l’immobilier local

L’achat d’un bien immobilier demande de faire des recherches approfondies sur le marché immobilier local, avant de prendre une décision d’achat. Pour cela, vous devez vous intéresser à l’environnement du marché, la demande et la quantité de biens disponibles. cette étude doit passer par les points suivants:

  • Comprendre les tendances du marché: Le marché immobilier est en constante évolution. Les prix des propriétés peuvent fluctuer en fonction de l’offre et de la demande, des tendances économiques locales et de décisions politiques.
  • Déterminer la valeur de la propriété: Vous devez examiner les prix de vente récents des propriétés similaires dans le quartier et comparer ces prix à celui de la propriété que vous envisagez d’acheter. En utilisant ces données, vous pouvez déterminer si le prix demandé est juste et si la propriété est un bon investissement à long terme.
  • Connaître les quartiers et les zones: Vous devez étudier les différents quartiers et zones de la région où vous envisagez d’acheter une propriété. Plus localement, regardez si votre bien est à proximité des écoles, des commerces, des centres de loisirs et d’autres installations de chaque quartier.
A lire, sur le même sujet:  Quelles sont les différences entre une OCPI et une SCPI?

Bien estimer les frais liés au bien

Il y a de nombreux frais qui sont liés à l’achat et la gestion d’un appartement ou d’une maison. Ces frais vont avoir un impact sur le rendement locatif du bien immobilier. Voici une liste des frais les plus courants associés à un investissement immobilier :

  • Frais d’achat : Ce sont les frais liés à l’achat de la propriété, entre autres les frais de notaire et les taxes sur la vente. Ces frais varient en fonction de la région et du prix de la propriété.
  • Frais d’emprunt : Si vous envisagez de financer votre investissement immobilier avec un prêt, vous devrez payer des frais liés à celui-ci. Ces frais peuvent inclure des frais de dossier, des frais de garantie et les intérêts du crédit.
  • Frais de gestion locative : Vous devrez peut-être engager un gestionnaire immobilier pour gérer la location, collecter les loyers et entretenir la propriété. Les frais de gestion locative varient en fonction du gestionnaire immobilier et du niveau de service que vous souhaitez.
  • Frais de rénovation : Si la propriété que vous achetez a besoin de rénovations, vous devrez engager des entrepreneurs pour effectuer les travaux. Les coûts de rénovation varient en fonction de l’état de la propriété et des travaux nécessaires.
  • Frais d’entretien : Vous devrez également prendre en compte les coûts d’entretien de la propriété, tels que les réparations, les frais de jardinage, les factures d’eau et d’électricité, les taxes foncières, etc.
  • L’assurance : Vous devrez souscrire une assurance habitation pour protéger votre bien immobilier.

Estimez les travaux liés aux économie d’énergie

Le DPE, acronyme pour Diagnostic de Performance Énergétique, est un document technique réalisé dans le cadre d’une transaction immobilière (vente ou location). Il permet d’évaluer la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment en prenant en compte différents critères tels que l’isolation thermique, le système de chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, la ventilation, etc. Ce DPE est obligatoire pour tous les logements ou bâtiments mis en vente ou en location en France. Il permet ainsi aux potentiels acquéreurs ou locataires de connaître la consommation d’énergie du logement ou du bâtiment et d’estimer les coûts énergétiques à venir. Les biens ayant un niveau de DPE faible ne pourront plus être loués; vous devez donc prendre en considération les travaux à effectuer avant de remettre le bien en location.

Stratégie Epargne
A lire, sur le même sujet:  Les principaux critères pour choisir un promoteur immobilier en Bretagne
Author: Stratégie Epargne